Sabre d'anatomie

Un sabre se reconnaît souvent à la courbure de la lame de l'épée. Vous pouvez séparer un sabre en deux parties principales, la lame et le manche. La pointe de la lame tourne un peu vers le haut ici, cette pointe est extrêmement tranchante. La partie de la lame qui est en haut n'est pas tranchante, tandis que la partie inférieure, qui est la partie qui se plie, est très tranchante et peut être bien utilisée pour couper. La section droite qui va du coude à la poignée est le dos du sabre. Entre la lame et le manche se trouve la garde, celle-ci a souvent une forme particulière sur un sabre, elle continue en convexité jusqu'au bas du manche, c'est un arc au-dessus des jointures. Cela offre une adhérence supplémentaire pour la main sur la poignée. Le manche d'un sabre est souvent constitué de la fine partie saillante de la lame, recouverte d'une couche de bois, et ce bois est enveloppé de cuir ou de laiton et a des anneaux à motifs, pour rendre le manche plus inégal et offrir une prise plus ferme. Le fourreau d'un sabre est souvent composé de plusieurs anneaux pour y accrocher l'épée, cela est dû à la longueur et à la courbure de la lame, qui crée un déséquilibre. Le pommeau à l'arrière de l'épée rétablit également l'équilibre. Au bout du fourreau d'un sabre se trouve une couronne.

Cliquez ici pour notre collection de sabres